Maîtres mots dans la gestion d'un groupe :

  • Diversité : il faut éviter la monotonie, faire en sorte que les choses ne soient jamais pareilles.
  • Règles : un ado a besoin d'un cadre, un cadre solide qui ne bougera pas malgré ses tentatives pour le faire céder.

I. Variété dans la forme des réunions

Pour éviter cette monotonie, il faut varier la forme des réunions voici quelques idées, la liste n'est pas exhaustive :

  • Réunion témoignage (d'un mono, d'un jeune, d'autres ados, d'anciens de l'église...)
  • Réunion avec un message mais avec beaucoup d'interactions (questionnements, pris à partie des ados, recherches dans la Bible...)
  • Réunion film biblique, il y a quelques titres célèbres... source de ces films « Sherwood pictures »...attention tous ne sont pas traduits mais il existe des versions sous titrées.
  • Réunion détente (le filet de ping-pong de décathlon qui se pose partout franchement c'est pas mal, le jungle speed lapin crétins aussi...)
  • Réunion débat sur un thème fixé au préalable, qu'ils aient le temps d'y réfléchir.
  • Réunion commune avec la jeunesse avec un temps de louange qui envoie.

II. Lieu des réunions

Il faut avoir un local... il est très important de le soigner, le personnaliser, qu'il devienne un peu leur « squat ». Qu'ils aient envie de s'y retrouver même en dehors des temps de réunion.

Cette salle va participer à la création de leur identité dans l'église, ils doivent être partie prenante du projet. Il faut investir dans du mobilier et de l'équipement.

Les réunions peuvent aussi avoir lieu dans des familles qui se sentent d'accueillir le groupe. Par exemple réunion autour de la piscine avec barbecue l'été.

III. Points importants pour le fonctionnement

Il faut un projet directeur. Exemples : un voyage à l'étranger, la participation à un camp, un projet artistique où ils expriment leurs talents...

Favoriser une bonne ambiance dans le groupe :

Ne pas hésiter à user et abuser des textos pour prendre de leurs nouvelles.

D'abord se partager la liste entre monos avec des ajustements possibles en fonction des affinités qui se développeront. Attention cependant, je pense, à essayer de respecter ado gars-mono gars, ado fille –mono fille.

  • Fêter leurs anniversaires, nos anniversaires.
  • Faire des soirées. Exemple : une soirée de noël (chaque ado met sur papier un cadeau qu'il désire recevoir ne dépassant pas 5 euros. Chacun tire un papier et doit venir à la soirée avec le cadeau inscrit. Le but est de retrouver le propriétaire du cadeau.)
  • Prévoir des petits goûters en début de réunions pour avoir le temps de discuter avec eux de leur semaine ou autre...
  • Ce sont les monos qui vont créer l'ambiance et donner l'impulsion.

Bien prendre en compte que leur monde actuellement c'est le multimédia. Il faut s'y intéresser, le connaître, l'utiliser pour leur parler voire même leur apprendre à l'utiliser correctement.

Il faut utiliser l'ordinateur relié à un écran plat ou à un grand écran. Pour les messages utiliser power point, des images, des courts métrages accrocheurs ...

NECESSITE ABSOLUE DES CAMPS. C'est le détonateur spirituel. dans plus de 70 % des cas c'est là qu'ils vivent une expérience marquante avec le Seigneur. Il faut en organiser soit localement, soit se joindre à des camps d'ados régionaux, soit collaborer avec les groupes de jeunesse.

L'idéal est de faire au moins deux camps dans l'année, un au début et un à la fin.

Ensuite, les encourager à participer à des camps d'ados l'été. Cela évite le piège des deux mois éloignés de l'église...

RAPPEL : pour les camps attention aux aspects administratifs !!! Vous avez des mineurs donc avoir toujours sur soi les autorisations parentales+ les fiches de renseignements avec les tels et bien respecter les taux d'encadrements et les règles.

Vérifier que vos véhicules ont l'assurance pour le transport de mineurs.

IV. L'équipe d'animation

Deux écoles pour le fonctionnement :

  • Faire deux équipes, car c'est très usant toutes les semaines, et c'est prendre le risque de la monotonie.
  • Faire une seule équipe toutes les semaines si l'horaire de réunion le permet. Cela permet de créer plus rapidement des liens avec eux. Par contre, là, cela nécessite une planification rigoureuse pour que chacun puisse souffler de temps en temps.

Il faut choisir de bons animateurs, ce sont eux qui vont faire la différence.

Les qualités primordiales : relationnelles (il doit être capable de dialogue, d'écoute), spirituelles (il doit avoir de solides bases, je dirais même validées par le pasteur), l'humour (il doit ne pas trop se prendre au sérieux, savoir être relax).

Faire des réunions de travail rigoureuses mais détendues. Passer en revue les ados, communiquer entre nous sur eux, prier pour eux.

Il n'est parfois pas aisé de se retrouver pour prier alors de manière ponctuelle il est possible de fixer des horaires communs, avec un sujet commun, où l'on sait que chacun chez soi va prier.

Ne pas hésiter à passer des moments de détente ensemble. Cela favorisera l'unité de l'équipe et ne fera qu'améliorer le travail auprès des ados.

Il faut travailler sur les plannings au moins au trimestre. Bien savoir où l'on va, la forme des réunions, les tâches de chacun.

Le relationnel avec les parents. Surtout ne pas oublier qu'on est là pour les soutenir, les épauler mais pas pour se substituer à eux. Il faut communiquer avec eux en terme de solidarité surtout si l'ado est difficile (parents ont souvent peur du jugement) , en terme financier (pour les sorties et autre), en terme spirituel (sur l'avancement de l'ado).
Créer, provoquer des rencontres parents- monos ados pour partager.

V. La communication

Elle est primordiale !!! Il faut communiquer au niveau des ados MAIS aussi au niveau des parents car les ados ne transmettent pas, ou transmettent de manière erronée, incomplète. Il faut utiliser tous les moyens à notre disposition pour communiquer.

  • Des power points d'annonces en fin de réunion d'ados
  • Des infos dans les annonces d'église
  • Par les mails (ados ET parents) tous les récupérer et faire des envois groupés
  • Par les téléphones (ados ET parents) idem faire passer les infos aux deux en même temps par envoi de SMS groupés
  • Par Facebook (création d'un groupe fermé) avec, bien sûr, une censure possible de la part du mono référent.

VI. Les tranches d'âge

L'idéal c'est 13- 17 ans. Il faut bien soigner les passages d'âge.

  • Quand ils sont à l'école du dimanche il faut soigner le passage vers les ados : les rencontrer, sympathiser avec eux, les faire venir ponctuellement pour qu'ils voient comment ça se passe.*
  • Quand ils doivent passer des ados à la jeunesse ce n'est pas toujours facile. Il faut travailler à ce qu'ils veuillent grandir spirituellement et matériellement. Travailler le plus possible avec le leader jeunesse, créer une sorte de parrainage jeune- ado, grande frère, grande sœur, pour qu'ils soient accompagnés lors de leur arrivée dans le groupe.

VII. Le spirituel

  • Le but n'est pas d'amuser les ados, de les occuper un peu, le but premier c'est leur conversion. Il faut vraiment y travailler avec intelligence.
  • La Bible doit rester toujours le point central de chaque réunion quelque soit le support utilisé .Il est important également, que les ados apprennent à chercher dans la Bible. Dans le local interdire les portables. Et comment faire avec ceux qui ont leur Bible sur téléphone me direz vous ? prévoir un stock de bibles adaptées (parole vivante par exemple (texte plus simple)) dans la salle d'ados. On attribue une Bible à chaque ado qu'il récupère en entrant. Cela devient SA Bible, il peut l'annoter, la personnaliser...
  • La plupart des ados ne sont pas convertis. Il faut donc aborder le spirituel de manière attractive, légère.... Ne pas faire d'appel systématique, ne pas leur mettre la pression.

Il faut des camps. A l'approche du camp, là il faut insister, prédisposer les cœurs à la bénédiction de Dieu. Préparer, nous, ce camp avec de la sagesse, du discernement, préparer dans le jeûne et la prière. Là, il faut un investissement à 200 % des animateurs pour parler avec eux, prier avec eux.

Au retour, une réunion avec des témoignages, une pression spirituelle encore forte. Ensuite on relâche.

Ceux qui ont été touchés, il faut s'en occuper particulièrement et les placer en parrainage biblique. Un mono va suivre un ado au travers d'études bibliques sur divers thèmes : le péché, la prière, lire sa Bible, le st Esprit... Il le voit tous les 15 jours et ils peuvent aussi prier ensemble, partager... ce parrainage crée souvent une envie chez ceux qui n'ont pas été touchés au départ.

Mais surtout, ceux qui n'ont pas été touchés, il faut les laisser tranquilles et reprendre les réunions paisiblement sans grande pression et attendre le prochain camp.